Visite

Musée monastique d'Orval

Histoire, sidérurgie, art sacré


La première originalité du musée réside dans son emplacement puisque ses collections sont installées dans les caves voûtées du 18e siècle. Le visiteur est ainsi plongé dans les seuls vestiges des bâtiments néo-classiques construits sur les plans de l'architecte Laurent-Benoît Dewez et qui ont servi de fondation lors de la reconstruction d'Orval au début 20e siècle.


Les collections du musée d'Orval ont été rassemblées pour l'exposition du 900e centenaire en 1970, à l'occasion de l'arrivée des premiers moines en 1070. Elles s'articulent autour de trois sections : architecture, sidérurgie et arts sacrés monastiques.

  • L'histoire de l'architecture de l'Abbaye est évoquée à travers plusieurs maquettes dont l'une reconstitue l'état du monastère juste avant sa destruction lors de la Révolution en 1793. A cette époque deux ensembles de bâtiments se côtoyaient : l'ancienne Abbaye médiévale et le nouveau complexe construit par Laurent Benoît Dewez.
    Des vestiges lapidaires de différentes époques retracent différents styles architecturaux, depuis des chapiteaux préromans jusqu'aux angelots baroques.
    Des éléments typiquement cisterciens sont présentés : carrelages, canalisation en bois, vase acoustique, pièce rare retrouvée dans une des parois du chœur de l'église. Elle révèle le soin donné dès le 12e par les moines cisterciens dans la recherche de résonance pour le chant.

  • La section sidérurgique regroupe une belle collection de taques de cheminée sorties des forges d'Orval. On peut y admirer également des pièces de ferronnerie d'art et divers ustensiles de cuisine tous en fonte. Cette partie musée se veut plus didactique en présentant le lieu du haut fourneau, des échantillons de minerais…
  • La section d'art sacré regroupe les plus belles pièces réalisées à l'époque "art déco", contemporaine de la reprise de la vie monastique à Orval à partir de 1926. Quelques pièces plus anciennes sont aussi exposées, notamment une splendide volute de crosse abbatiale, œuvre d'orfèvrerie réalisée par le frère Arman Robin, moine du 18e.

Au fil des œuvres exposées, quelques personnalités émergent : le frère Abraham Gilson et ses tableaux du 18e, le frère Antoine Perrin et son recueil d'observations cliniques, et enfin la figure de Dom Marie Albert Van der Cruyssen, abbé reconstructeur d'Orval.


Communs Abraham

Découvrez le patrimoine de la Brasserie d'Orval


Musée pharmaceutique

À côté du jardin des plantes médicinales, un bâtiment reconstitue l'officine pharmaceutique telle qu'elle existait au 18e au temps du frère Antoine Perrin, apothicaire. Orval était célèbre pour ses potions notamment son eau d'arquebusade. La collection présente une série d'objets utilisés dans la préparation des médicaments : broyeur, pilulier, balance ornementée et figurée, mais aussi pour soigner : seringue à sangsue. Un bel ensemble de pots en céramique servaient à la conservation des herbes.


Pour réserver une visite guidée ou tout renseignement concernant les visites: ruines@orval.be.

Heures d'ouverture (accès aux ruines et au musée)

  • Hiver (novembre- février) : 10 h 30 - 17 h 30
  • Entre-saison : 9 h 30 -18 h 00
  • Été (juin - septembre) : 9 h 30 - 18 h 30

Tarif des entrées

  • Adultes : 6,00 €
  • Réduction pour seniors, étudiants : 5,00 €
  • Groupes (plus de 20 pers.) : 4,50 €
  • Groupes seniors, étudiants : 4,00 €
  • Enfants (7 à 14 ans) : 3,00 €
  • Membre Article 27

Abbaye d'Orval
B-6823 Villers-devant-Orval

ruines@orval.be

Tél [32] 61.31.10.60
Fax [32] 61.32.51.46


∧ top