Visite

Une ancienne maison de justice


A quelques pas de l'Abbaye, L'Ange Gardien se tient à l'emplacement d'une ancienne maison de justice, désignée "Maison blanche".  Le Père Abbé d'Orval y exerçait un pouvoir de justice de paix depuis la fin du Moyen Age.


En 1932, Dom Marie Albert crée ce bâtiment pour y accueillir les familles des moines qui ne peuvent alors trouver à se loger à l'Abbaye en reconstruction. L'architecte du monastère Heni Vaes utilise un projet déjà existant dans ses cartons, de style art déco typique de l'entre-deux guerre et le roman de la Comtesse de Ségur lu par ses enfants sert à baptiser l'établissement. En ce lieu monastique, le nom de l'Ange gardien, renvoit au récit biblique du voyage de l'ange Raphaël accompagnant le jeune Tobie, en route vers une belle hospitalité. Dès les années cinquante, l'Ange Gardien reçoit comme destination exclusive de restaurer les visiteurs du site d'Orval.

En 2010, un transformation complète de l'établissement est menée par les architectes Eric Hance et Bertrand Ridremont, qui en accord avec l'administration de l'Urbanisme et du Patrimoine, décident de maintenir la façade de l'ancienne aile, rare témoin pour les années 1930 d'un style "Paquebot" avec sa longue loggia.  La nouvelle aile résolument contemporaine associe des matériaux bois et pierre, propre à l'environnement naturel, et privilégie d'amples dégagements vitrés sur la vallée et la perspective de l'Abbaye.

∧ top